Projet Daphne

En 2006 et 2010, le personnel de l'Accueil Multifamilial de Jour a participé au Projet Européen DAPHNE, l'équipe de l'Accueil agissant comme coordinateur du projet.

Titre du projet

"Briser le cycle de la maltraitance intra-familiale des femmes et des enfants: Le modèle de meilleures méthodes de la thérapie multi familiale au niveau européen"

Partenaires

Angleterre – Danemark – Italie – Allemagne – Pologne – France - Belgique

But de notre projet Daphne

Etablir un échange d'experts travaillant déjà dans le secteur de la thérapie multi-familiale avec des familles maltraitantes pour partager des méthodes thérapeutiques diverses et enrichir la pratique de chacun.
Création d'un manuel européen de "best practices" (meilleures pratiques) appelé le « Manuel d'Intervention de l'Enfant Maltraité » applicable dans n'importe quel contexte européen.
Inclure dans la réflexion des pays qui ne travaillent pas encore selon ce modèle précis mais qui souhaitent l'implémenter (France, Pologne).
Conférence européenne sur le sujet afin de partager les résultats de la recherche avec de nombreux experts à la fin de la seconde année du projet.


S.I.I.F.

Sur base de son expertise en matière de maltraitance infantile et de thérapies familiales, l'Accueil a.s.b.l. a été sélectionnée en 2009 pour expérimenter un nouveau dispositif: Le Service d'Intervention Intensive en Famille


La mission consistait à apporter une aide au sein de la famille, régulière et globale. Elle comprenait toutes les composantes de la vie quotidienne et permettait d'améliorer les conditions d'éducation, d'hygiène et de nutrition quand celles-ci sont compromises par les parents ou les personnes qui assument en fait la garde de l'enfant.

Deux assistantes sociales et deux éducateurs étaient occupés dans ce projet jusqu'en 2012 où le ministre de l'Aide à la Jeunesse a décidé de perénniser le dispositif mais uniquement en l'intégrant dans un S.A.I.E. (Service d'Aide et d'Intervention Educative). Le S.I.I.F. de l'Accueil a donc dû être cédé à une autre institution.


Projet CAP48

Dans le cadre de l'opération de solidarité Viva For Life lancé par la R.T.B.F. et en particulier par Vivacité, en faveur des jeunes enfants et des familles vivant sous le seuil de pauvreté, nous avons présenté deux dossiers qui ont été sélectionnés.

De ce fait, un soutien financier nous est accordé pendant deux années pour les projets suivants:

en 2013: "La Psychomotricité, un atout pour les enfants de milieu défavorisé".
Le but est de compléter notre action thérapeutique envers les enfants par la création d'un espace dédié au développement psychomoteur. Il s'agit d'apporter une aide individualisée prenant en compte les souffrances les plus ancrées chez les enfants. Aussi il est primordial de mettre en place une intervention précoce auprès des plus jeunes de manière a atténuer leurs difficultés actuelles et prévenir l'aggravation de comportements qui paraissent déjà très problématiques.

en 2014: "Soin du lien Enfant-Parent dans le quotidien d'une institution".
Dans la lignée de notre philosophie institutionnelle, il est important d'offrir aux parents des enfants accueillis dans notre centre la possibilité de partager davantage de contacts familiaux individuels et de vivre ensemble des moments de détente, de plaisir malgré la séparation momentanée qui leur est imposée.